Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

31/08/2021 - Centrafrique

Centrafrique : des jeunes du premier arrondissement de la ville de Bangui s'imprègnent de la Réforme du secteur de sécurité


Afin de promouvoir le dialogue communautaire et intergénérationnel sur l’implication et la participation de la femme dans le processus de la Réforme du service de sécurité communautaire, l’organisation non gouvernementale URU renforce les capacités des jeunes du premier arrondissement de la ville de Bangui sur la compréhension du concept genre. L’atelier d’imprégnation s’est tenu à la ‘’Maison des jeunes’’ dudit arrondissement, sise à Bonga-Bonga.

Ces dernières décennies, la République centrafricaine est confrontée à un réel défi sécuritaire, suite à des multiples exactions des groupes armés. Pour ramener la paix, plusieurs mécanismes ont été mis en place par des organisations tant nationales qu’internationales afin d’y impliquer tous les acteurs concernés. C’est pourquoi l’ONG URU a organisé un atelier sur le dialogue communautaire et intergénérationnel sur l’implication et la participation de la femme dans le processus de la Réforme du secteur de sécurité (RSS).

Selon Nicéphore Golet, point focal de cette ONG, cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un plaidoyer sur la RSS sensible au genre. « Il y a cinq mois, nous avons formé des jeunes dans ce cadre, car ils constituent une cible privilégiée dans la RSS sensible au genre. La deuxième phase consiste à les mettre ensemble avec les autorités locales pour discuter de leur localité en ce qui concerne cette problématique. Il s’agit de trouver des solutions globales à la question de sécurité communautaire dans toutes ses dimensions », a-t-il déclaré.

Pour Jospin Yando, l’un des participants à cette formation, cette rencontre permet de réfléchir sur le renforcement de la sécurité dans ledit arrondissement. « Nous avons organisé des entretiens relatifs à l’insécurité dans notre localité. Nous avons ensuite constitué des groupes de travail afin de recueillir des suggestions visant à l’amélioration de la sécurité. Je demande à la population de prendre une part très active dans cette activité salvatrice », a-t-il dit.

Cette activité, qui a duré deux jours début septembre, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du concept genre dans la nouvelle stratégie de la RSS, à travers les échanges, l’engagement et le plaidoyer.

© PCRC-Cellcom – Marly Pala

Publié par le PCRC