Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

05/06/2021 - Centrafrique

La radio Voix des Miracles sensibilise les jeunes sur l'éducation à la citoyenneté


En vue de conscientiser la jeunesse centrafricaine sur la vie en société, la radio Voix des Miracles a organisé, à son siège à Bangui, un débat sur le thème « citoyenneté, socle de développement d’un pays ». Cette émission publique a eu lieu le vendredi 4 juin dernier, en présence de plusieurs jeunes venus des huit arrondissements de la capitale.

Après la crise sécuritaire qui a secoué la République centrafricaine, beaucoup de personnes, les jeunes en particulier, ont perdu leurs repères. Nombreux d’entre eux ont été entraînés dans le banditisme et le vandalisme, laissant de côté leurs obligations civiques. Pour les ramener à de meilleurs sentiments, des stratégies ont été élaborée par plusieurs entités, en vue de les conscientiser. Ainsi, la station religieuse Voix des Miracles vient d’organiser une émission publique réunissant les jeunes des huit arrondissements de Bangui.

A en croire Clotaire Novalis Mapouka, directeur de la radio, ce débat public va permettre à la jeunesse de reprendre conscience et de contribuer au développement du pays. « Nous avons constaté avec regret qu’il y a un réel manque de citoyenneté, après tout ce qui s’est passé. C’est beaucoup plus le milieu des jeunes qui est touché. C’est pourquoi nous avons organisé ce moment d’échanges pour informer ces personnes sur la citoyenneté. Participer efficacement à toutes les activités qui se font dans le pays, c’est un acte citoyen, le socle du développement. Nous attendons, en retour, que ces jeunes mettent en pratique ce dont nous avons débattu lors de cette rencontre d’échanges », a-t-il expliqué.

La citoyenneté ne se résume pas qu’à l’éducation civique ; c’est aussi la cohésion sociale entre les communautés, a affirmé Albertine Kouenzo, une participante. « La citoyenneté, pour un pays qui a connu des conflits, ne se limite pas qu’à l’éducation civique. Il s’agit aussi de la culture du pardon et de la cohésion sociale entre les communautés, pour que règne la paix en Centrafrique. Car les crises qui ont secoué notre pays ont amené une grande division entre les populations. Il est temps aujourd’hui de prôner le vivre-ensemble à travers tout ce que nous faisons », a-t-elle déclaré.

Cette sensibilisation intervient au moment où plusieurs stratégies visant à engager les Centrafricains au respect des droits humains et à l’éducation civique ont été mises en place. L’initiation à la tolérance est aussi indispensable pour le retour définitif de la paix.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC