Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

21/05/2021 - Centrafrique

Sensibilisation des acteurs nationaux sur les mécanismes de la justice transitionnelle et le fonctionnement de la CVJRR


Du 18 au 21 mai 2021, le Centre pour le dialogue humanitaire (CDH) a sensibilisé les acteurs nationaux sur les mécanismes de la justice transitionnelle. Cette initiative vise à contribuer à la restauration d’un contexte favorable au travail de la Commission Vérité, Justice, Réparation et Réconciliation (CVJRR), en vue de mettre un terme au cycle de violences en Centrafrique.

Le 30 décembre 2020, le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, a signé le décret entérinant la désignation des membres de la CVJRR.  La commission a pour but de chercher la vérité sur les causes profondes des crises ; d’assurer la justice ; de permettre aux communautés de participer activement au dialogue permanent pour la consolidation de la paix, de la réconciliation nationale et le vivre- ensemble. Dans le but de permettre à cette commission de mener à bien sa mission, le CDH a formé et sensibilisé cent-vingt personnes issues de diverses couches sociales sur son importance, son mandat et son fonctionnement.

Félicité Zoungakpio, chargée de justice transitionnelle au CDH, a expliqué que cette initiative vise à contribuer au processus de réconciliation nationale et préparer le lancement des travaux de la CVJRR. « La CVJRR est l’un des piliers de la justice transitionnelle, d’où la nécessité d’informer et sensibiliser la population sur ses mécanismes afin de s’approprier du processus et s’impliquer pleinement dans la mise en œuvre des activités de celle-ci le moment venu », a-t-elle déclaré.

Augustin Kolas, chef de mission au CDH, attend des participants une bonne compréhension des mécanismes de la justice transitionnelle. Afin de faire connaître le rôle et le mandat de la CVJRR à leurs communautés respectives. Il a affirmé que les avis et les recommandations issus de cette formation pourront être adaptés pour tracer les voies et moyens de réparer les dommages des victimes. Et de conduire à une véritable réconciliation.

Pour rappel, la CVJRR a créée suite aux recommandations du Forum de Bangui de 2015.  Elle est aussi prévue dans l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA), du 6 février 2019.

© PCRC-CellCom – Vivien Nvalé

Publié par le PCRC