Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

28/04/2021 - Centrafrique

Centrafrique : les confessions religieuses favorables au dialogue républicain


Le 26 avril 2021, le président Faustin-Archange Touadéra a rencontré, au palais de la Renaissance à Bangui, les composantes de la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC). Afin de recueillir leurs aspirations sur le projet de dialogue républicain annoncé le 18 janvier dernier par le chef de l'Etat.

En vue de préparer le dialogue inter-centrafricain visant à restaurer le vivre-ensemble dans le pays, le président Faustin-Archange Touadéra a ouvert, le 19 avril 2021, une série de consultations des forces vives de la nation et des leaders des confessions religieuses. Cette phase de consultations prépare la tenue prochaine du dialogue.

Lors de sa rencontre avec les représentants de la PCRC, le président Touadéra a vivement remercié les leaders religieux d'avoir accepté son invitation. Une occasion pour lui de présenter à ses hôtes la feuille de route et les thématiques, en leur demandant de faire des suggestions et des recommandations pour ce dialogue tant attendu.

Il a souligné que les confessions religieuses ont la "responsabilité morale" de contribuer au développement du pays au nom de leurs fidèles. « J'ai cette conviction qu'en votre qualité de responsables des confessions religieuses, vous avez aussi la responsabilité de contribuer, dans l'intérêt de vos fidèles, à la construction de la démocratie, d'une société pacifique, inclusive et capable de résister au conflit. Ce rôle, vous l'avez toujours joué au sein de notre société et nous ne cesserons jamais de vous remercier pour votre précieuse contribution à la réconciliation nationale et au vivre-ensemble », a déclaré le président de la République.

Les leaders religieux ont, de leur côté, accueilli favorablement la tenue dudit dialogue. Ils ne souhaitent pas qu'il soit un partage de gâteau entre les protagonistes de la crise pour maintenir le pays dans l'instabilité. Les hommes de Dieu ont exhorté le président de la République à tout mettre en œuvre pour restaurer l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire, afin de garantir la sécurité et faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Aussi, ils invitent le gouvernement à promouvoir la bonne gouvernance, de favoriser l'accès de tous à la justice et de lutter efficacement contre l'impunité.

Faustin-Archange Touadéra a souhaité que ce dialogue soit une réponse aux manquements des précédents engagements nationaux. Il invite les forces vives de la nation à s'associer à cette initiative afin d'identifier ensemble les issues pour accélérer la mise en œuvre des recommandations des (dix-huit) précédents accords.

© PCRC-CellCom – Cyrille Yapendé

Publié par le PCRC