Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

24/04/2021 - Bimbo 5

La Caritas de la paroisse Sainte Anne de Kassaï secourt les habitants de Kpata


La crise militaro-politique qui a secoué la République centrafricaine a causé d’énormes dégâts sur le plan humanitaire. Si plusieurs villes ont été touchées, les villages avoisinant la capitale n'ont pas été épargnés. C'est le cas de Kpata, situé à sept kilomètres de Bangui, derrière la colline des Bas-Oubangui dans la commune de Bimbo 5.

Après l’échec de l'attaque des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) contre Bangui le 13 janvier 2021, des hommes armés ont envahi le village de Kpata. Les conséquences néfastes sur la vie des habitants sont nombreuses. Pour leur venir en aide, certaines organisations se mobilisent et apportent de l'aide. C'est le cas de la Caritas paroissiale de Sainte-Anne de Kassaï qui a fourni des vêtements, des boîtes de savons et des denrées alimentaires, y compris l'huile de palme. C’était le 24 avril 2021.

L’abbé Serge Momo Komndeme, curé de la paroisse, justifie l’enjeu de cette action caritative. « Kpata fait partie du territoire pastoral de notre paroisse. La population a été touchée par les évènements de décembre 2020. Nous sommes venus lui prêter main forte car nous pensons qu’elle est dans le besoin. Certes, c’est un petit geste. Mais nous avons jugé mieux de le poser pour soulager nos frères et sœurs qui sont dans la précarité », a-t-il déclaré.

Les habitants ont été très touchés. Pour eux, la Caritas a joué un rôle majeur dans leur vie. Précisons que cet acte de charité s'inscrit dans le cadre de l'amour du prochain enseigné par Jésus-Christ à ses disciples. Ainsi que Delphine Wazakamo, vice-présidente de la Caritas paroissiale, l’a expliqué : «  Dieu est amour. A travers son fils Jésus, il nous a enseigné son amour. Cet acte de charité ne va pas s'arrêter là. Nous comptons le pérenniser si d'autres chrétiens nous apportent leurs contributions. » Après le village Kpata, la Caritas paroissiale de Sainte-Anne de Kassaï préconise étendre ses actions caritatives aux habitants de Ngouba et de Senè, toujours dans la commune de Bimbo 5.

Pour rappel, les villages Kpata, Ngouba et Senè ont été le théâtre des affrontements entre les Forces armées centrafricaines (FACA), appuyées par les forces russo-rwandaises, contre les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

© PCRC-CellCom – Brice Ledoux Saramalet

Publié par le PCRC