Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

23/04/2021 - Bimbo 5

La CODIS soigne gratuitement des populations proches de Bangui


Les habitants des villages Kpata, Ngouba et Senè ont reçu, vendredi et samedi derniers, la visite de l'équipe mobile de la coordination de santé de l'archidiocèse de Bangui. Elle venait secourir ces populations par des soins médicaux gratuits. 

Lesdits villages, situés derrière la colline de Bas-Oubangui dans la commune de Bimbo 5, font partie des localités touchées par les combats opposant les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) aux forces armées centrafricaines et leurs alliés rwandais et russes, en décembre 2020. La crise a occasionné le déplacement massif des populations qui ont aujourd’hui besoin d’assistance humanitaire et sanitaire. La coordination diocésaine de santé (CODIS) de l’archidiocèse de Bangui s’est rendue dans ces localités pour administrer des soins aux habitants qui sont dans le besoin.

La situation sanitaire est très déplorable dans ces villages de la périphérie de Bangui.  Selon les résultats des différentes consultations médicales effectuées par l'équipe mobile de la CODIS, plusieurs pathologies sont enregistrées chez les villageois qui recourent souvent aux soins indigènes faute de structure sanitaire. Une information confirmée par sœur Lydie Degue Nambona, coordinatrice de santé de l'archidiocèse de Bangui. « Nous avons découvert plusieurs pathologies. Entre autres les infections pulmonaires, urinaires et dentaires, la gastro-entérite puisque les gens n’ont pas d'eau potable. Les parasites sont aussi présents », a-t-elle précisé.

Après avoir reçu des soins gratuits de l'équipe mobile de la santé de l'archidiocèse de Bangui, Joseph Yagbema, l'un des habitants du village Kpata s'est réjoui. « Je ne sais comment témoigner ma reconnaissance envers l'équipe de la CODIS. Nous avons été abandonnés, nous ne disposons d’aucun centre médical. L'archidiocèse a pensé à nous à travers ces soins médicaux gratuits. Nous lui disons merci ; les médicaments reçus aideront les enfants, les femmes et les adultes de ce village », a-t-il témoigné.

Compte-tenu de la grave situation humanitaire dans les villages, sœur Lydie Degue Nambona appelle les autorités nationales, les ONG et les personnes de bonne volonté à apporter leur aide. « Les besoins de nos frères et sœurs sont énormes. Les maisons ont été incendiées par les malfrats ; les écoles et les routes font défaut. S’il y a un malade ou un accouchement difficile, le transport à destination de Bangui se fera par les épaules ou le dos. Je demande aux autorités, aux ONG et aux personnes de bonne volonté de voler au secours de ces personnes car leur situation est déplorable », a-t-elle déclaré.

 A en croire la CODIS de Bangui, d'autres actions seront menées pour le bien-être de cette catégorie de Centrafricains.

© PCRC-CellCom – Brice Ledoux Saramalet

Publié par le PCRC