Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

18/07/2020 - Bangui

Que reste-t-il à faire pour la paix et le vivre ensemble en RCA?


Dans moins de 5 mois, les Centrafricains iront aux urnes.  Entre-temps la situation sécuritaire du pays reste encore précaire. Certaines régions de la RCA sont encore sous contrôle des groupes armés. Face à cette situation, que reste-t-il à faire pour aller aux élections présidentielles, législatives et communales ?

De Libreville au Gabon en juillet 2017 en passant par Bouar en août 2018 pour arriver à Khartoum (Soudan) en février 2019, voilà tant de rencontres entre le gouvernement, les facilitateurs et les groupes armés pour ramener la paix en Centrafrique. Malgré ses rencontres, la situation du pays reste encore précaire dans certaines régions de la RCA. Cette situation s’explique parfois par le non-respect des accords par les signataires. Ce qui  a provoqué un regain de violences pendant ces derniers temps dans le pays.

Certains groupes armés, signataires de ces accords continuent de régner en maître dans certaines localités sous le regard paisible du gouvernement et de la communauté internationale garants de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA (APPRRCA).

Tous les fils et filles du pays, soucieux d’une Centrafrique unie, apaisée et prospère, doivent apporter leurs contributions en s’alignant derrière le plan de sortie de crise définitive pour un retour à la paix et la normalité. La tenue d’élections, crédibles et réussies dépend bien de la sécurité, du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

Une solution idoine pour la sortie définitive de la Centrafrique de la crise dépend de l’engagement de tous les Centrafricains, du gouvernement et de la communauté internationale.

Publié par le PCRC