Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

05/10/2020 - Bangui

Les leaders religieux de la PCRC engagés à promouvoir la paix en période électorale


Le 5 octobre 2020, la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC) a organisé, à Bangui, une conférence-débat dans le cadre de la consolidation de la paix, du dialogue inter-religieux et de la lutte contre les messages de haine.  Les trois leaders de la PCRC) ont fait la restitution de leur mission effectuée à Bossangoa et à  Kaga-Bandoro en septembre dernier.

Le périple des leaders religieux dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale est loin de connaître son dénouement. Au cours des échanges avec plusieurs participants venus de différentes entités, le cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a présenté une situation précaire des centrafricains vivants à Bossangoa et à Kaga-Bandoro. Beaucoup gardent encore de mauvais souvenirs des crises militaro-politiques survenues dans ces localités.

A Bossangoa, les cœurs ne sont pas encore tous désarmés pour favoriser le retour de la communauté musulmane dans la région, même si l'on constate un mouvement timide dans ce sens. Le cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a déclaré : « Après plusieurs sensibilisations et échanges avec les populations, elles ont formulé des recommandations et ont pris l'engagement de mener des actions pour le retour de leurs frères musulmans en renversant la tendance. » Toutefois, l'éducation n'est pas une réalité dans ces régions, car nombreux sont les jeunes qui ont encore des armes en main. Même des jeunes filles portent des grossesses précoces.

Ce moment d'échanges a permis aussi d'orienter les radars sur la tenue des élections dans le pays. Comme inscrit dans la mission de la PCRC depuis sa création en 2013, la paix était le maître-mot des trois leaders religieux.

S'agissant des messages de haine qui est la tendance au sein de certains partis et associations politiques à la veille des échéances électorales, la Plateforme promeut des messages de paix et d'unité. Pour Brigitte Izamo, présidente du conseil d'administration de la PCRC, « La paix n'a pas de prix ; le pays a éprouvé assez les affres de la guerre. Aujourd'hui, la classe politique devrait avoir un seul langage : appeler les Centrafricains d'ici et d'ailleurs à l'unité, au vivre-ensemble et à la paix. C'est ce que fera la Plateforme auprès des partis politiques tout au long du processus électoral enclenché dans le pays. » 

Comme l'affirme un célèbre dicton, « deux liards de paix valent plus que cent francs de dispute » !

© PCRC-CellCom

Publié par le PCRC