Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

21/12/2020 - Centrafrique

Les leaders jeunes du 4em arrondissement sensibilisés sur la prévention des conflits en période électorale


En vue de garantir un scrutin pacifique et apaisé en Centrafrique et dans le 4ème arrondissement, une trentaine des leaders jeunes de ladite localité ont été sensibilisés sur la prévention des conflits avant, pendant et après la période électorale. Cette formation a eu lieu le vendredi 18 décembre dans la Maison des jeunes du 4ème arrondissement en présence des autorités locales, des agents de la MINUSCA et des jeunes venus des différents quartiers du secteur.

Les élections groupées auront lieu dans quelques jours en République centrafricaine. En ce moment, c’est la période des campagnes électorales où les candidats et leurs sympathisants se mobilisent pour conquérir les électeurs. Mais pour éviter des altercations engendrant des conflits pouvant entraver la bonne marche du scrutin, il faut former des cadres dans ce sens. C’est pourquoi le Conseil local du 4em arrondissement, appuyé par la MINUSCA, a procédé à la sensibilisation des leaders de la jeunesse des différents quartiers de l’arrondissement sur le thème : « La prévention des conflits avant, pendant et après les périodes électorales ».

A en croire, Hubert Mermoz Follo, président du Conseil d’arrondissement de la jeunesse du 4em, cette sensibilisation vise à renforcer les capacités de ces leaders afin qu’à leur tour, ils puissent informer leurs pairs jeunes dans leurs circonscriptions respectives. « Cet atelier vise à renforcer les capacités des leaders jeunes du 4em arrondissement afin qu’ils puissent apporter leur contribution dans le processus électoral en cours en ce qui concerne la prévention des conflits. Cette activité vise aussi à montrer à ces leaders jeunes leur importance d’être dans la société et aussi de s’activer pour la paix et le vivre-ensemble dans les communautés où ils vivent. Nous sommes dans le processus électoral qui a commencé depuis par l’enrôlement des électeurs et à présent, la période des campagnes, puis le scrutin. D’où l’importance de former ces leaders pour qu’à leur tour ils puissent sensibiliser leurs pairs jeunes qui sont dans leurs quartiers et associations à promouvoir la paix pour le développement de notre pays », a-t-il indiqué.

Rappelons qu’à la fin de cette rencontre, plusieurs recommandations ont été formulées par ces leaders jeunes, à l’endroit du gouvernement et des partenaires au développement, demandant la restauration de la paix et la cohésion sociale sur toute l’étendue de la République centrafricaine, facteurs de développement.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC