Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

10/12/2020 - Bangui

Les femmes centrafricaines marchent pour la paix et les élections apaisées


Le monde célèbre, le 10 décembre de chaque année, la Déclaration universelle des droits de l’homme. En Centrafrique, cette journée est consacrée aux actions pour la consolidation de la paix. Les femmes leaders issues de mouvements et associations divers se sont mobilisées pour prôner la paix à travers une marche dédiée à cette journée.

La République centrafricaine a connu, pendant plusieurs années, des moments pénibles. D’où l’importance de prôner et consolider les acquis de la paix qui revient peu à peu grâce  aux efforts conjugués des leaders religieux et des autorités. Les femmes, de leur côté, ont décidé de mener des actions en faveur du retour définitif de la stabilité, surtout en cette période cruciale pour  le pays.

Une manière importante pour les femmes centrafricaines d’exprimer ce besoin de paix, surtout en cette période des élections groupées, a affirmé Catherine Samba-Panza, l’une des femmes leaders pour cette marche. « Je ne suis pas venue ici en tant que candidate ou encore femme politique. Je suis là en tant que femme engagée qui veut mener des actions pour le retour définitif de la paix dans son pays, surtout à un moment sensible où nous acheminons vers les élections. Je suis une grande militante des droits de l’homme. En cette journée, je me suis engagée pour que les femmes puissent bénéficier de leurs droits humains. Et parmi ces droits, il y a le droit à la vie, le droit à la protection de leur vie privée et le droit à l’intégrité physique. Car beaucoup des femmes font l’objet de violences verbales, physiques, psychologiques et politiques. Il faut que ces droits soient revendiqués par ces dernières pour qu’ils soient respectés par tout le monde. Voilà le but de ces retrouvailles aujourd’hui », a-t-elle souligné.

Cette marche pacifique, accolée à la célébration de la Déclaration universelle des droits de l’homme, intervient à deux jours de l’ouverture de la campagne électorale. Pendant cette période, la promotion de la paix s’avère capitale pour garantir la tranquillité et la stabilité du pays.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC