Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

21/07/2020 - Bangui

Les évêques de Centrafrique tiennent leur 2e assemblée plénière de l'année


Du 20 au 26 juillet 2020, les évêques de Centrafrique tiennent leur deuxième assemblée plénière de l’année. Les travaux de cette session se déroulent autour du thème : « Le COVID 19 et les élections en Centrafrique ».

Cette assemblée est consacrée à la formation, aux partages et échanges sur les enjeux et défis de l’heure engageant la vie du pays et de l’Église. Il est de coutume que leur seconde assemblée plénière annuelle qui se tient au siège de la Conférence épiscopale de Centrafrique (CECA), les pères évêques se pencheront sur la vie de tous les diocèses du pays. Ils passeront en revue la situation des différentes commissions épiscopales : justice et paix, enseignement catholique associée de Centrafrique (ECAC), apostolat biblique, Caritas, Institut d’Agronomie d’Afrique centrale (ISAAC) et la vie des séminaires. Les évêques aborderont d'autres sujets d’actualité dans le pays, à savoir la pandémie de COVID-19 ainsi que les élections qui se tiendront en fin d’année.

Les travaux ont été lancés par Mgr Richard Appora, évêque de Bambari et vice-président de la CECA. Il est revenu sur les enjeux de cette session : « La progression exponentielle de la pandémie de COVID-19 en RCA est très inquiétante et mérite que l’on s’y penche. En dépit des mesures prises pour contrer sa progression, elle poursuit sa course et continue de créer la désolation et la mort », a-t-il déclaré. Mgr Appora faisait allusion à l’augmentation fulgurante de cette pandémie en Centrafrique. À ce jour, le pays recense près de cinq mille cas confirmés de la maladie au coronavirus.

 « Le peuple centrafricain a beaucoup souffert du conflit armé. Il subit encore l’oppression des groupes armés. Nos populations aspirent à la justice, à la paix et à la sécurité. Nous voulons des élections crédibles et acceptées gages de paix et de développement dans un État de droit. Nous voulons des candidats qui considèrent la politique comme une vocation », a-t-il conclu.

Les évêques de Centrafrique ne considèrent donc pas la pandémie du COVID-19 comme le seul défi majeur du pays. Ils feront, au terme de cette session, des propositions concrètes pour non seulement prévenir les conséquences fâcheuses de la pandémie du COVID-19 sur la vie de la population et de l’Église, mais aussi pour un processus électoral serein et apaisé.

Cette assemblée connaît la participation des évêques de six diocèses. Les évêques de trois diocèses sont représentés par leurs vicaires généraux. 

© PCRC-CellCom

Publié par le PCRC