Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

17/10/2020 - Centrafrique

Le FESTIPAIX du Centre des Martyrs de Fatima entend promouvoir la paix, le dialogue des cultures et des religions


« Paix, dialogue des cultures et des religions » est le thème retenu pour le prochain festival de film, dénommé FESTIPAIX de Fatima. Il se tiendra du 9 au 12 décembre 2020 au Centre des Martyrs, situé dans la paroisse Notre-Dame de Fatima (Bangui). L’annonce en a été faite lors du lancement d’une résidence facultative permettant aux  jeunes amoureux du cinéma de se former pour la circonstance.

La République centrafricaine a été longtemps meurtrie par les crises militaro-politiques qui ont vite pris une tournure interethnique et confessionnelle. Contre cela, plusieurs voix se sont levées, venant des couches sociales et confessions religieuses diverses, pour ramener la paix et le vivre-ensemble d’antan. Il s’agit, dès lors, de consolider la paix à travers des œuvres d’art comme la cinématographie, la photographie et le théâtre. Ce sont des moyens de sensibilisation de masse hormis les appels et les prêches des leaders religieux. C’est dans cette optique que le Centre des Martyrs de Fatima,  après le FESTIPHOTO, a pensé organiser le FESTIPAIX à travers le cinéma.

Cette initiative vise à promouvoir la paix, selon Julio Cyriaque Mbéthéké, directeur du dudit festival, qui précise que des tournées seront organisées dans les seize préfectures du pays en vue de sensibiliser la population sur  la cohésion sociale. « Notre objectif est de rechercher la paix. Nous avons envisagé de faire des tournées dans les seize préfectures de la RCA. Les meilleurs films sélectionnés nous aideront dans cette sensibilisation. A travers ce FESTIPAIX, nous allons montrer aux gens que nous avons une chose en commun qui est la République centrafricaine. Que si nous sommes unis, nous pouvons mieux la reconstruire », a-t-il indiqué. 

Il a ajouté que tout le monde veut des élections apaisées. Le festival touche aussi cet aspect à travers des messages ciblés y relatifs. Il convient de rappeler que la paix n’a pas de prix. En sus des multiples actions en faveur de la consolidation de la paix menées par les leaders communautaires et interconfessionnels, cette initiative vient s’y ajouter aux autres pour un retour définitif de la stabilité dans le pays.

© PCRC-CellCom

Publié par le PCRC