Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

29/12/2020 - Bambari

Le Comité local de paix et de réconciliation de Bambari se réjouit de la bonne tenue des élections


Le Comité local de paix et de réconciliation de Bambari se félicite de la tenue des élections dans la localité, malgré les évènements qui ont secoué la ville quelques jours auparavant. 

Les scrutins du 27 décembre 2020 se sont bien déroulés dans la majeure partie du territoire centrafricain. A Bambari, dans la préfecture de la Ouaka, les populations étaient mobilisées pour manifester leur dévouement à la paix. Elles ont, au-delà de toute considération sécuritaire, affronté la peur face à la tension qui pesait sur la localité.

Une détermination saluée vivement par le Comité Local de Paix et de Réconciliation (CLPR) par le truchement de son président, le pasteur Jeanneau Ngérénédji. Il apprécie à sa juste valeur le bon déroulement de ces scrutins. Il déclare : « Nous nous estimons heureux, car cet engouement de la population est le résultat de plusieurs sensibilisations. Notamment de la part des organisations  non gouvernementales présentes dans la ville, des autorités locales, des organisations de la jeunesse et de l’antenne de la PCRC dès le début du processus électoral. Et aujourd’hui, nous nous réjouissons de la tenue de ces élections qui est le reflet d’un changement et de la paix à Bambari. »

Toutefois, le pasteur Jeanneau Ngérénédji regrette certaines perturbations enregistrées dans quelques villes de provinces où les populations n’ont pas pu voter librement. « C’est vrai que malgré la peur nous avons pu voter. Mais nous pensons à tous nos frères qui n’ont pas eu l’occasion de faire autant que nous et à ceux qui ont vu leurs bulletins de vote partir en fumée », témoigne-t-il. Occasion aussi pour lui d’interpeller la jeunesse à ne pas céder à la manipulation pour préserver les acquis de la paix et du vivre-ensemble.

Le Comité local de paix et réconciliation avait efficacement œuvré pour le retour de la paix et de la cohésion sociale entre les communautés présentes dans la ville.  Avec les récents évènements, il a vu son bureau pillé par les groupes armés. 

© PCRC-CellCom – Stève Martial Mbétissinga

Publié par le PCRC