Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

03/04/2020 - Bangui

Face à la pandémie du COVID-19, la PCRC organise une journée de prière et de jeûne le samedi 4 avril 2020


La Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC) s'active dans la riposte contre le COVID-19. Une journée nationale de jeûne et prière sera observée le 4 avril 2020 en vue d'implorer la miséricorde de Dieu pour empêcher la propagation du virus dans le monde et en particulier en Centrafrique.

Samedi 4 avril, de 6 h à 18 h, des émissions seront diffusées simultanément par les radios du pays.

C'est Mme Izamo Brigitte, présidente du CA de la PCRC, entourée par les leaders religieux de la PCRC, à savoir le cardinal Nzapalainga, l'Imam Kobine Layama, le révérend Nicolas Aimé Simplice Singa-Gbazia qui a présenté cette journée nationale de prière et de jeûne lors d'une conférence de presse hier, le 2 avril, dans les locaux de la Cellule de communication de la PCRC.

Cette journée du 4 avril sera dédiée à la prière et au jeûne. Mais aussi à la sensibilisation et à la mobilisation de tous les Centrafricains face à la pandémie du coronavirus COVID-19. Une vingtaine de stations de radios à travers le pays relaieront les programmes. Chaque famille est invitée à suivre et à s'associer aux émissions qui seront diffusées de 6h à 18 h.

Tout au long de la journée, des informations et des conseils médicaux seront donnés. Mais aussi des enseignements développés autour de la maladie. Des prières et des méditations conduites par des représentants et des leaders des différentes dénominations religieuses (musulmanes, catholiques et protestantes). Des partages d'expériences de jeunes et de femmes. Tel sera le menu de ce grand rendez-vous de communion, de prière et de mobilisation contre le coronavirus.

Toutefois les familles et les communautés doivent respecter les interdictions de regroupement de plus de 15 personnes.

La PCRC veut se mobiliser pour promouvoir et protéger la santé et la vie qui est le bien le plus sacré. La lutte contre cette maladie meurtrière qui se répand dans le monde et dans notre pays est de notre responsabilité, ont dit les leaders religieux. Le Cardinal Nzapalainga a ainsi déclaré : « C'est une opportunité pour nous, peuple centrafricain, musulmans, chrétiens protestants, d'unir nos voix par la prière et jeûne et de sauver des vies. ». À l'heure actuelle il n'existe guère de moyens d'arrêter cette maladie du coronavirus, à part les mesures d'hygiène et de protection recommandées : se laver les mains, garder une distance entre nous, rester chez soi autant que possible…

La PCRC ne veut pas rester en marge de cette lutte. C'est pourquoi, comme l'a déclaré l'Imam Omar Kobine Layama, « une manière de stopper le virus COVID 19, c'est par la prière ». Inviter la population et les croyants en particulier à se tourner vers Dieu qui nous protège est une mission première de la PCRC, a-t-il déclaré.

Les leaders de la PCRC souhaitent que chaque famille centrafricaine participe à ce moment d'union dans la prière et le jeûne.

Le président de la République et chef de l'État, Faustin Archange Touadera, soutient l'initiative de la PCRC. Il s'y associera activement: il conduira une prière sur les ondes à 12h15.

Durant toute la journée, les programmes seront diffusés simultanément par une vingtaine de stations de radio sur toute l'étendue du territoire national pour que l'objectif soit atteint : éradiquer cette pandémie mondiale meurtrière. Le révérend Nicolas Aimé Simplice Singa-Gbazia a appelé la mobilisation de tous les Centrafricains : « Le coronavirus n'épargne personne. Dans ce moment de prière, toute la population sans exception doit être participative, se rapprocher de Dieu par nos intentions pour sauver l'humanité tout entière. Avec foi je crois que cette maladie quittera le monde, notamment la RCA ».

À ce jour, le coronavirus COVID-19 a déjà causé la mort de plus de 54.000 personnes dans le monde. Le nombre de personnes infectées, selon l'OMS, a dépassé 1.000.000 (un million). Et ces chiffres ne font qu'augmenter de jour en jour. Toutefois, plus de 200.000 personnes sont guéries !

La Centrafrique a enregistré le premier cas « importé » le 14 mars dernier. Jusqu'ici, le ministère de la Santé a enregistré 8 cas au total : 6 cas de personnes venant de l'étranger et deux contaminations locales.

© PCRC-CellCom – 3 avril 2020

Publié par le PCRC