Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

27/09/2020 - Bangui

Elections : Le cardinal Nzapalainga demande aux candidats de concevoir de bons projets de société pour le relèvement du pays


La République centrafricaine se prépare à des élections présidentielles et législatives à la fin de cette année. Les candidats seront appelés à présenter leurs projets de société pour avoir l’adhésion de l’électorat. Dieudonné cardinal Nzapalainga  appelle à la conception de bons projets pour la stabilité et le relèvement de la Centrafrique.

Le 27 septembre 2020, devant plusieurs centaines de fidèles chrétiens et croyants musulmans, ainsi que des autorités politiques réunies pour la messe marquant l’ouverture des activités pastorales au titre de l’année 2020 -2021 dans l’archidiocèse de Bangui,  Dieudonné cardinal Nzapalainga a appelé les Centrafricains en âge de voter à faire des choix utiles pour l’avenir du pays.

L’archevêque de Bangui a demandé aux candidats à l’élection présidentielle de concevoir des projets de société qui rassurent pour le développement de la RCA. Il s’est interrogé : « En cette période pré-électorale, qu’est-ce que nous n’entendons pas ? Quelles promesses les candidats n’ont-ils pas commencé à faire ? Beaucoup ont promis monts et merveilles. Pourront-ils réparer les routes, construire des ponts, des écoles, reconstruire l’armée, donner du travail aux jeunes, chasser les rebelles, promouvoir l’unité, renoncer au tribalisme, régionalisme, mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et trouver de bon partenaires pour le développement du pays ?» Le prélat a poursuivi en invitant la classe politique centrafricaine à lire la lettre pastorale des évêques de Centrafrique sur les élections à venir, intitulée « Fais sortir mon peuple » !

« Notre nation a vécu une crise sans pareille marquée, entre autres, par des intrusions arbitraires. Je souhaite de tout cœur que les élections à venir permettent l’intégration des différentes composantes du peuple dans la gestion du pays. Le temps n’est plus à la division mais à l’unité. Nous ne pouvons y parvenir que si nous sommes humbles. Comment concrétiserons-nous l’idéal de zo kwe zo (toute personne est un être humain) sans humilité ? Il faut reconnaître à chacun le droit de s’épanouir, d’être protégé par la loi, de se nourrir, de s’instruire, de se vêtir et de se loger. Il faut surtout cette humilité pour reconnaître la primauté de Dieu et obéir à sa volonté », a-t-il conclu.

Ce message constitue un signal fort pour, non seulement ceux qui vont solliciter le suffrage des populations lors des élections à venir, mais aussi pour les électeurs de faire des choix utiles pour le relèvement socio-économique et sécuritaire de la Centrafrique.

© PCRC-CellCom – Petrus Namkoina, Secrétaire de rédaction 

Publié par le PCRC