Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

13/01/2018 - Bangui

Clôture des travaux du forum national sur la cohésion sociale en Centrafrique


Le forum national sur la cohésion sociale en Centrafrique organisé par la commission épiscopale Justice et Paix(CEJP) a été clôturé ce samedi 13 janvier.

Venus de Bangui, Bangassou, Alindao, Bambari, Kaga-Bandoro, Berbérati, Mbaïki et Bouar, les participants à ce forum ont notamment souligné que « toutes les couches sociales doivent être intégrées dans le processus du dialogue pour que chacun apporte sa contribution au rétablissement de la cohésion sociale, du vivre-ensemble et de la paix en Centrafrique ». 

Le forum sur la cohésion sociale organisé par le CEJP a été un temps de réflexion, de partage et d'échange entre les participants sur les véritables solutions pouvant ramener la paix en Centrafrique. La population centrafricaine a été piégée par une crise politique devenue à laquelle certains ont voulu donner une coloration religieuse à cause du cycle de représailles. Le pays semble avoir retrouvé la voie de l'apaisement. Cependant, beaucoup reste à faire pour que la cohésion sociale, le vivre-ensemble et la paix puissent s'installer définitivement. Selon Frédéric Danny Nakombo, secrétaire national du CEJP, ce forum a permis de déceler beaucoup de pistes permettant le renforcement de la cohésion sociale : « La cohésion sociale tant recherchée prend sa source dans l'intégration sociale. Celle-ci dépend du respect des normes et des valeurs sociales partagées par les membres d'une société. Qu'on soit chrétien, musulman ou animiste, la valeur recherchée pour son intégration sociale doit être la paix et l'unité dans le respect de la diversité ».

L'Abbé Serge Berang, directeur de la CEJP de la ville d'Alindao, s'est dit satisfait des résultats des travaux du forum. « Ma satisfaction est grande au vu des résultats des travaux de ce forum. Les recommandations sorties des travaux seront soumises au gouvernement et aux partenaires de Centrafrique dans un délai raisonnable pour que des solutions concrètes et pratiques soient trouvées afin de pallier au problème de la véritable cohésion sociale en Centrafrique ».

Pour Béatrice Deguéné, secrétaire générale des femmes juristes de Centrafrique, impliquer toutes les couches sociales dans la résolution de cette crise, c'est semer la base d'une véritable cohésion sociale qui aboutira à une paix définitive en Centrafrique. « La solution à la véritable cohésion sociale ne concerne pas une catégorie de Centrafricain. Toutes les couches sociales doivent être intégrées dans le processus pour que chacun apporte sa contribution au rétablissement de la cohésion sociale, au vivre-ensemble et à la paix en Centrafrique ».

D'autres rencontres vont se tenir au courant du mois de février pour permettre aux groupes de travail constitués lors du forum de mettre en place les calendriers d'activités sur la cohésion sociale à Bangui et dans certaines villes de province.

© PCRC-CellCom ; article rédigé par Jean Pierre Nambate Dounia

 

Publié par le PCRC