Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

15/12/2020 - Centrafrique

Centrafrique : Le forum des femmes parlementaires sensibilise les femmes de Bangui sur le retrait des cartes et la participation aux scrutins


Du 8 au 11 décembre dernier, le Forum des femmes parlementaires de Centrafrique a mené une série de séances de sensibilisation des femmes et des filles majeures de divers arrondissements de la ville de Bangui sur le retrait des cartes électorales et la participation aux scrutins. Le premier tour est fixé au 27 décembre 2020. La première séance s'est tenue dans la 1re circonscription du 3e arrondissement, à la mairie du lieudit KM5, habité en majorité par les populations musulmanes.

Ont ensuite suivi : la 1re circonscription du 5e arrondissement, au siège de l'ONG nationale Les Flamboyants, tenue par l'honorable Anne-Marie Goumba ; la 1re circonscription du 4e arrondissement (mairie) ; la 3e circonscription du 5e arrondissement. Les chefs de groupes et les chefs de quartiers ont été associés. Il s'agissait de sensibiliser les communautés en général, les femmes en particulier, sur deux démarches individuelles majeures : le retrait de la carte d'électeur et le déplacement jusqu'au bureau de vote le jour venu. Chaque séance a regroupé une cinquantaine de participants.

Bernadette Mboulou, députée de la 1re circonscription du 3e arrondissement de Bangui, était satisfaite. « Quand j'interpelle les femmes, elles sont toujours à l'écoute. Elles ont pris conscience de la situation antérieure qui leur était défavorable. Elles ne veulent plus s'endormir en restant à la maison. Elles viennent massivement aux réunions de sensibilisation. Notre pays appartient à parts égales aux hommes et aux femmes », a-t-elle témoigné.

Selon une encadreuse mise à disposition par l'UE pour cette activité, « le message est bien passé. Les femmes au foyer, les chefs de quartiers et les leaders des associations ont été touchés. Nous les considérons comme des piliers qui vont relayer le message auprès de leurs associations et familles respectives. Certains Centrafricains ignorent, par exemple, que le retrait de la carte d'électeur est un acte individuel. Une mère ne peut pas envoyer sa fille à sa place. »

Notons que l'activité a reçu un appui technique et financier du Programme de l'Union européenne de Consolidation de la Démocratie en RCA (UE-PCD), mis en œuvre par l'Agence belge de développement ENABEL.

© PCRC-CellCom – Nicolas Ndagiye

Publié par le PCRC