Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle / Emission

22/12/2020 - Centrafrique

Centrafrique : Deux candidats à la présidentielle signent un communiqué réclamant la paix


Le Parti chrétien démocrate (PCD) d’Aristide Briand Reboas et le Collectif d’alternance politique pour une nouvelle Centrafrique (CAPNCA) de Dr Serge Ghislain Djorie, tous deux candidats à la présidentielle du 27 décembre prochain, ont signé un communiqué conjoint pour réclamer la paix, suite aux récentes agitations des groupes armés dans certaines villes du pays. L’apposition de cette signature a eu lieu le samedi 19 décembre dans la salle de conférence de l’hôtel Oubangui à Bangui.

La République centrafricaine devrait organiser, dans quelques jours, les élections groupées dans un climat pacifique. Mais force est de constater qu’il y a eu des agitations des groupes armés ces derniers jours dans certaines villes du pays. Et pour garantir un scrutin apaisé dans un climat serein, il faut mener des actions pouvant garantir la paix en cette période cruciale. C’est dans cette pensée que les deux candidats, Aristide Briand Reboas et Dr Serge Ghislain Djorie, ont signé un communiqué conjoint dénommé plateforme « Paix 2020 », demandant la cessation des hostilités.

A en croire Aristide Briand Reboas, président du PCD, cette signature découle d’une convergence d’idées qui vise à sauver des vies. « C’est juste une convergence de points de vue sur la situation actuelle de la Centrafrique. Nous avons décidé de désigner la paix dans nos actes. C’est pourquoi nous nous sommes engagés à contribuer pour la paix et que nous espérons que cet engagement puisse toucher tous les autres acteurs afin de ramener la quiétude dans notre pays surtout en cette période électorale. Vous savez que la violence n’est pas notre partage depuis nos parcours ; nous ne sommes ni dans l’opposition, ni dans la majorité. Et nous sommes cohérents dans toutes les idées que nous portons pour consolider la paix dans notre pays », a-t-il déclaré.

Pour Dr Serge Ghislain Djorie, président du CAPNCA, cet engagement vise à bannir les violences qui n’honorent pas la Centrafrique. « Après le déclenchement des hostilités qui ont eu lieu dans les villes de province, nous nous sommes rendus compte que le pays ne fait que briller dans le sens de la violence, ce qui n’honore pas la RCA. Et nous, en tant que visionnaires de la démocratie, la paix et le bien-être, nous nous sommes dit qu’il est important de mettre une plateforme afin de ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons aussi interpellé la communauté internationale pour qu’elle puisse  agir rapidement afin de ramener la stabilité dans le pays », a-t-il affirmé.

La mise en place de cette plateforme « Paix 2020 » intervient au moment où la République centrafricaine s’apprête à organiser les élections groupées et où les groupes armés s’agitent encore dans certaines villes du pays, gênant le processus électoral.

© PCRC-CellCom – Marly Pala

Publié par le PCRC