Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

18/01/2017 - Bangui

Les obseques de Jean-Baptiste KOYASSAMBIA : Les proches temoignent.


Le décès de Jean-Baptiste KOYASSAMBIA attriste plus d’un Centrafricain. Cette tristesse est particulièrement enregistrée au sein du Conseil pastoral des affaires économiques de l’Archevêché de Bangui. Adolphe Mokongo, membre de ce Conseil, témoigne. « Il est mon beau frère parce que c’est le grand frère à mon épouse. Deuxièmement, en tant que chrétien, on a eu à beaucoup travailler avec lui au niveau de l’Archidiocèse de Bangui et maintenant au niveau de l’Archevêché là où nous sommes, pour notre Eglise, pour la Paroisse Notre Dame d’Afrique comme conseillers ». Selon Adolphe Mokongo, la disparition de Jean Baptiste Koyassambia est une grande perte au niveau de l’Eglise car, cet homme pouvait encore servir l’Eglise avec toutes ses capacités. « Il était très engagé. La preuve, nous avons fait une grande réunion au niveau de l’Archevêché de Bangui avant qu’il ne voyage ». Il explique encore que lui et le défunt on fait le dernier voyage ensemble au mois de décembre 2016 pour la France. Le défunt s’est ensuite rendu à Lyon pour ses soins de santé, « malheureusement on a écouté cette mauvaise nouvelle qui nous attriste et qui va nous attrister très longtemps ».

Pour José Christian Loundoumon, Président National de la Fraternité Saint Joseph successeur du défunt, Jean-Baptiste était un pionnier. « Je voudrais signaler que, quand la Fraternité Saint Joseph a vu le jour en Centrafrique, il y’avait en place une structure de direction. Jean Baptiste Koyassambia a dirigé les affaires pendant une dizaine d’années, et après l’association s’est structurée vers la création d’un bureau national et diocésain. A cette occasion, il est élu Président National et moi Président Diocésain. C’est comme ça que nous avons commencé à collaborer jusqu’à ce que l’un de l’autre on ait fini nos deux mandats et qu’on ait passe la main à nos successeurs ». José Christian Loundoumon reconnait en lui les vertus d’humilité et de disponibilité. « Je garde du défunt, une grande humilité. Une disponibilité permanente aux besoins de la fraternité. Une présence toujours soutenue, quand bien même qu’il n’est plus aux affaires en tant que président national, il était toujours là dans toutes les cérémonies de la fraternité aussi de joie et de tristesse ».

Mardi, la dépouille a été accueillie par une foule immense. Sous le hangar dressé  pour la circonstance, se sont massés les parents, amis et connaissances du défunt. On pouvait noter la présence du Cabinet de la Primature, le Président du Cnseil National de Transition dont a fait partie le défunt. On pouvait également voir plusieurs présidents et représentants des partis politiques, des anciens dignitaires. Particulièrement, on a enregistré la présence de deux éminentes dames, l’ex Impératrice Catherine Bokassa et Mireille Kolingba.

Jean-Baptiste Koyassambia avait exercé au sein du Conseil pastoral des affaires économiques de Bangui comme comptable. Premier Président National de la Fraternité Saint Joseph le 19 mars 1998, Jean Baptiste Koyassambia, après deux mandats a quitté la présidence en 2008.

Parti en France pour des soins médicaux le 13 décembre 2016, il est décédé le 2 janvier 2017.

La dépouille est exposée ce mercredi après-midi au domicile familial et sera ensuite transférée à la Paroisse Notre Dame d’Afrique où doit se tenir une veillée de prière.

Demain jeudi, une cérémonie d’adieu sera organisée à la Primature. Une célébration eucharistique est prévue ensuite en la Cathédrale Immaculée Conception de Bangui et sera présidée par Son Eminence Dieudonné Cardinal Nzapalainga. Rappelons que feu Jean-Baptiste Koyassambia était membre du Conseil d’Administration de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC). Tous les membres de cette institution réitèrent leurs condoléances à sa famille.



 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##