Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

25/07/2016 - Bangui

Les leaders religieux de Mobaye s'unissent et sensibilisent leurs adeptes sur la paix.


Les habitants de Mobaye n'ont pas été épargnés par les effets de la crise qui a secoué la République Centrafricaine. Mais très vite, les leaders religieux de cette localité se sont mobilisés pour sensibiliser la population et dénoncer le caractère non religieux de la crise. C'est le constat fait par François Sombo, Pasteur à l'Eglise ELIM à Mobaye centre, participant à l'Assemblée générale de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique qui s'est tenue à Bangui du 7 au 9 juin 2016. Selon le pasteur, « cette crise n'est pas interreligieuse et la religion ne peut pas encourager que ses adeptes obtiennent quelque chose par la voie de la violence ». Malgré l'ampleur de la crise à Mobaye, les leaders religieux de Mobaye sont restés soudés afin de mener des actions de pacification de la localité « Nous avons commencé notre première activité à faire des communiqués conjoints dans les Eglises et Mosquées, à dénoncer que la crise n'est pas chrétienne et musulmane. Ensuite nous avons organisé des meetings pour sensibiliser la population sur la crise ». Ces leaders religieux ne sont pas arrêtés aux dénonciations. Ils ont poussé leurs actions au niveau de la rencontre avec les chefs rebelles. « En cas de dérapage, nous nous approchons des chefs rebelles pour leur parler afin qu'ils respectent les accords qu'ils ont signés à Bangui ».

Les leaders religieux de Mobaye ont été réconfortés par la visite des trois leaders de la PCRC dans leur localité « Nous avons vu leur vision, et on s'est mis à travailler sitôt après leur départ. Jusqu'à maintenant, nous sommes ensemble avec nos frères musulmans ». a poursuivi Pasteur Sombo.

Se prononçant sur la tenue de la première Assemblée Générale Constitutive de la PCRC, le Pasteur confie que c'est une priorité pour tous les participants. Il se réjouit en même temps de la qualité des débats : « surtout ce qui m'a marqué, c'est la manière avec laquelle les débats se sont déroulés, les résolutions et les recommandations, c'est tout ça qui nous a émus ». Celui-ci compte repartir avec  plein de souvenirs. «…nous allons repartir avec beaucoup de souvenirs de cette assemblée générale, aussi les vulgariser là où nous sommes venus ».

Toujours selon Pasteur Sombo, la vision de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique a épargné beaucoup de mal en Centrafrique même si la crise continue. « Si la PCRC n'existait pas, on serait dans le chaos ». Répondant à la question des difficultés de financement dont pourrait faire face la PCRC, le Pasteur de l'Eglise ELIM de Mobaye Centre estime que, avant de parler du financement, les membres de la PCRC doivent avant tout voir leur vocation et engagement pastoral qui est de se sacrifier à paître le troupeau de Dieu qui est le peuple Centrafricain : « quand le financement viendra après, même si ça ne vient pas, cela ne va pas nous décourager, ni freiner notre vocation ».

« Nous avons beaucoup souffert dans ce pays. Et la souffrance est maintenant palpable ; on a plus de route, surtout de Mobaye jusqu'à Bangui c'est difficile. Tu peux faire au moins deux semaines de route. Sur le fleuve, c'est aussi difficile. Je crois que la guerre n'est pas bonne, il faut qu'on cesse avec tout ce qu'on appelle la guerre dans ce pays, toutes les rebellions, et qu'on opte pour la paix, la réconciliation et le développement de notre pays. Par ailleurs, les gens sont en avance, mais nous sommes toujours, en retard par rapport à nos comportements. Il faut que nous arrêtions ces comportements qui ternissent l'image de la nation. Mobilisons-nous pour le développement de notre pays » a conclu François Sombo, Pasteur de l'Eglise ELIM de Mobaye Centre.


 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##