Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

25/08/2016 - Nola

Les leaders religieux de Centrafrique rappellent aux musulmans de Nola la qualité d'un bon serviteur de Dieu


Au cours d'une mission de sensibilisation sur la paix et le vivre ensemble que les leaders religieux de Centrafrique ont organisé du 04 au 05 août 2016 dans la ville de Nola, chef-lieu de la Préfecture de la Sangha Mbaéré, ceux-ci ont rencontré la communauté musulmane de cette ville à la Mosquée centrale. Lors de la rencontre, Son Eminence l'Imam Oumar Kobine Layama, Président de la Communauté Islamique Centrafricaine et Président du Conseil d'Administration de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique PCRC, déplore l'absence des femmes musulmanes à la rencontre tout en rappelant aux participants, la qualité d'un bon serviteur de Dieu. « Un bon serviteur de Dieu ne répond aux insultes que par la parole de paix. Il ne s'énerve pas, il n'est pas rancunier, il salue tous les jours. A ceux qui ont soif, il donne à boire, il supporte la souffrance, il est accueillant, il prie pour ses voisins en respectant les heures de prière, il n'est pas méchant envers ses enfants, son épouse ou son mari. Il ne se protège pas avec des amulettes mais met sa foi en Dieu seul. Il ne met pas fin à la vie de quelqu'un ou ne compromet pas la réussite de son prochain. Un bon serviteur de Dieu ne prête pas l'oreille aux rumeurs et il ne le diffuse jamais. Il est humble mais important devant Dieu ». À ceux-ci, poursuit l'Imam, Dieu donne des moyens pour aider leurs prochains qui en ont besoin, dans la discrétion totale de la foi. Selon ce dernier, le fait de compromettre la réussite de son prochain est un péché. L'Imam Kobine Layama exhorte les musulmans de Nola de se pardonner entre eux pour les manquements. Il leur demande enfin d'intégrer les femmes dans les activités cultuelles. « Je pense qu'il est important de trouver une place aux femmes dans nos mosquées, nous ne devrions plus les interdire à prendre part à certaines formations afin de barrer la route aux mauvais comportements ».

Son Excellence Monseigneur Dieudonné Nzapalinga, Archevêque Métropolitain de Bangui et membre fondateur de la Plateforme des Confessions Religieuses en Centrafrique, présent également à la mosquée centrale de Nola, rappelle aux musulmans que Dieu interdit aux croyants de faire couler le sang d'autrui : « L'ancien testament a parlé de Caïn qui a tué son frère Abel, son sang avait coulé mais Dieu interdit que nous versions le sang de nos prochains. Au contraire, Dieu nous demande de préserver la vie d'autrui en respectant sa dignité ». Le prélat déplore l'attitude de certains avant d'expliquer à ses interlocuteurs le mobile de la mission de sensibilisation qui est d'exhorter à ne pas s'entretuer, ne pas prendre par force les biens d'autrui et  ne pas voler, car Dieu a donné la force et l'intelligence à chacun de manger à la sueur de son front. « Cette attitude divise les uns des autres, c'est pourquoi nous pensons qu'avec les messages de Dieu et de paix que nous sommes venus vous annoncer, ça sera comme arroser un jardin pour que vous ayez un cœur pur qui accepte la paix. Nous allons saluer nos frères chrétiens, de même que nos frères de leurs côtés doivent le faire, nous sommes un et que personne ne nous trompe à nous diviser et à nous entretuer ». Il exhorte la communauté musulmane de Nola à prier pour le retour définitif de paix dans notre pays. « …je vous exhorte à persévérer dans la prière, surtout de prier pour la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble ». Pour en finir, le prélat demande à ses interlocuteurs de prendre l'exemple d'Abraham l'ancêtre commun des croyants pour qu'ils deviennent les vrais enfants de Dieu sur la terre.

Quant au Pasteur Ferdinand Guerezokoy Yembiline, président du Synode de Bangui et représentant du Pasteur Nicholas Guerekoyame-Gbangou, président de l'Alliance des Evangéliques en Centrafrique AEC, également présent à cette rencontre, il remercie la communauté musulmane de Nola de l'accueil réservé à la mission et appelle ceux-ci à un pardon sincère. « Grâce à la paix, nous nous sommes réunis aujourd'hui. Aimons-nous d'un amour sincère qui sort du fond de notre cœur, aussi, que la question de pardon que nous évoquons vient de notre cœur en revivant les ambiances du passé. La parole de Dieu déclare :'' ce que tu veux qu'on te fasse, ne le fais pas à ton prochain'' » a-t-il conclu.

Cette rencontre s'est déroulée à la Mosquée centrale de Nola à la fin de la grande prière du vendredi, grande journée hebdomadaire de prière chez les musulmans. Les Leaders religieux ont démontré une fois de plus à cette occasion, en se rendant tous à la mosquée, que le problème centrafricain n'est pas un problème religieux. Ils ont démontré également à cette occasion qu'ils sont et resteront toujours ensemble dans les efforts interreligieux pour le retour de la paix définitive en République Centrafricaine.


 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##