Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

-

Le Père Médard Barwende Sane demande de prendre au sérieux le travail de la PCRC


Le Père Médard Barwende Sane, fondateur des Volontaires de la Paix en Centrafrique, demande aux Centrafricains de prendre au sérieux le travail de la PCRC, pour agir en tant qu’instrument de paix. Il a fait cette déclaration lors de la cérémonie d’ouverture de la campagne de sensibilisation de paix au Stade Omnisport le mardi 18 octobre 2016. Il explique ce que c’est qu’être un instrument de paix : « être instrument de la paix, c’est être capable de retirer des scorpions, en dépit de leur capacité de piquer. Pouvoir de les retirer de l’eau, en acceptant qu’ils nous piquent parce qu’on veut les sauver ». Selon lui, pour avoir la paix, il faut supporter et accepter des choses qu’on ne peut pas changer maintenant. «… pour avoir la paix, il faudrait qu’on supporte d’une certaine manière et qu’on décide le sacrifice d’accepter des choses qu’on ne peut pas changer tout de suite, parce qu’on pense à la paix d’une manière durable ». Il croit que le thème choisi pour cette semaine de paix est une solution à la crise centrafricaine. « Je crois que l’homme ou la femme qui porte l’arme est avant tout un être humain qui a un cœur et un esprit. Raison pour laquelle désarmer les cœurs permettra à ceux qui veulent continuer à semer la violence à se dire, je ne peux pas faire usage de la violence ».

Pour lui, la création de l’Archevêque de Bangui en Cardinal démontre la reconnaissance de la hiérarchie de l’Église catholique au beau travail de paix que mène la PCRC. « Voyez-vous, la création de l’Archevêque Nzapalainga en Cardinal signifie que l’Église Catholique, dans toute sa hiérarchie, reconnait le beau travail qui est fait par l’Imam Oumar Kobine Layama, le Docteur Nicolas Guerekoyame et maintenant Son Éminence Dieudonné Cardinal Nzapalainga, ce qui veut dire qu’ils font du très beau travail, mais qu’ils ont besoin d’être accompagnés ».

Par ailleurs le Père Médard invite les Centrafricains à écouter les leaders religieux de Centrafrique et à suivre avec confiance les démarches qu’ils proposent, « parce que la tête a beau vouloir réfléchir et agir, si tout le corps entier n’accompagne pas, mais il n’y aura pas de résultats authentiques. Raison pour laquelle je salue leur travail, je salue le partenaire Cordaid et j’invite toute la population à écouter ces leaders religieux parce qu’ils sont bien éclairés. Ils sont reconnus par les institutions internationales et ce qu’ils nous proposent comme démarches, nous devons les suivre avec confiance ».

Signalons que le Père Médard Barwende Sane est l’aumônier directeur de Centre Catholique Universitaire de Bangui et le fondateur des Volontaires de la Paix en Centrafrique. Il anime des conférences et débats sur les questions qui touchent à la paix et cohésion sociale.


 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##