Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

03/01/2017 - Bangui

La PCRC, un modele a suivre par tous les Centrafricains. Dixit Docteur Noupanga Weanzana, Doyen de la FATEB


Lorsque la crise militaro politique a commencé dans le Nord-est de la Centrafrique, les politiques ont voulu la transformer en conflit entre chrétiens et musulmans. Mais trois leaders à savoir l’Imam Kobine Layama, président de la Communauté Islamique Centrafricaine (CICA),  l’Archevêque de Bangui l’actuel Cardinal Nzapalainga et le Réverend Docteur Nicolas Guerekoyame-Gbangou se sont levés pour démentir  tant sur le plan national qu’international, que ce conflit n’est pas religieux mais plutôt politique.

 La plupart des  centrafricains apprécient à sa juste valeur les efforts accomplis et que continuent d’accomplir les leaders religieux pour la consolidation de la paix en Centrafrique. Avant même de parler des efforts, c’est l’image des ces trois de leaders issus de différentes confession religieuses qui sont toujours unis  qui est la chose la plus frappante. Selon le Doyen de la  FATEB Docteur  Noupanga  Weanzana , « l’image de ces  trois hommes de Dieu de différentes confessions religieuses, travaillant ensemble dans la même direction et vivant ensemble dans l’unité,  je crois que  cette image est très parlante et doit déterminer toutes les actions présentes mais aussi a venir pour la consolidation de la paix en Centrafrique. Grâce à la clairvoyance de ces trois leaders religieux et la création de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique, la crise qui a secoué la Centrafrique  a été atténuée. Le Doyen de la Fateb confirme qu’une déviation de la crise pourtant politique en crise interreligieuse a été redressée. « …ce conflit allait devenir un conflit religieux entre chrétiens et musulmans. Mais l’unité et la communion des trois leaders a changé la situation. Nous ne pouvons que nous réjouir et continuer d’encourager nos leaders religieux à persévérer dans l’unité entre eux ; et le plus important pour l’année 2017 c’est que cette unité qui est perceptible entre ces trois  leaders puisse atteindre tout les démembrements de la Plateforme. Que les Prêtres, Pasteurs  et Imams s’imprègnent de cette manière de vivre des leaders et qu’ils les transmettent a tous leurs fideles. C’est la mon vœux ».

Docteur Noupanga Weanzana se dit satisfait des résultats du travail accompli par la PCRC car la paix et la quiétude commencent à se réinstaller. « La paix  est une chose très importante. Sans la paix rien ne peut se faire. Cette crise a mis le pays a terre. La PCRC, à travers ses leaders a fait un travail remarquable pour  le retour de la paix en Centrafrique.  Aujourd’hui, chrétiens et musulmans peuvent s’asseoir autour d’une table pour échanger, c’est un acquis qu’il faut consolider ».

Il demande aux Centrafricains de consolider cette paix. « Pour consolider cette paix qui est encore fragile, les Centrafricains doivent d’abord oublier le passé  et regarder vers l’avenir. Nous appartenons tous  à un seul pays qui est la Centrafrique. Nous devons bannir du milieu de nous, la haine, la division. Pour cette Année 2017, les Centrafricains doivent semer la graine de paix dans leurs cœurs et quand cette graine va se développer, elle produira le pardon, l’amour, la réconciliation, le vivre ensemble et la cohésion sociale ».



 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##