Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires
Imprimer

  Nouvelle

07/12/2016 - Bangui

Debut du retour des deplaces du 5e arrondissement de la ville de Bangui


Selon le Révérend Docteur Nicolas Guerekoyame Gbangou, les pasteurs ont l’obligation de vivre au sein même de l’église. « Je suis Pasteur. Lorsqu’on appelle quelqu’un Pasteur, ça veut dire que c’est un Berger qui à la charge d’entretenir un troupeau. Dans ma charge de Pasteur des Eglises Elim, je note que les Pasteurs de l’Eglise Elim ne sont pas habitués à dormir en dehors de l’enceinte de l’Eglise. L’événement du 26 septembre 2015 a été un événement qui m’a contraint à être loin du pâturage que je suis appelé à entretenir pendant plus d’un an ». Pendant l’événement du 26 septembre 2015, la maison du Révérend Docteur a été incendiée. De ce fait, les fidèle se sont mobilisés pour faciliter son retour. « Il était normal que nous puissions nous mobiliser avec les chrétiens, avec les partenaires de nos Eglises et les personnes de bonne volonté à nous aider à reconstruire ce logement qui m’abrite avec ma famille ». Révérend Docteur Nicolas Guerekoyame Gbangou, Président du Conseil d’Administration de la PCRC, demande aux populations déplacées du 5e arrondissement de la ville de Bangui de suivre son exemple. « Si je suis revenu, humain que je suis, je voudrais simplement donner ce message aux gens pour leur dire que la mort ne choisit jamais qui elle veut prendre et donc nous ne pouvons pas fuir la mort ». Pour garantir la sécurité des populations qui souhaiteraient revenir dans leur domicile respectif, le Président du Conseil d’Administration de la PCRC encourage le gouvernement, à sécuriser les quartiers de Bangui. « Nous lançons ce message au Ministre de la Sécurité, qui à la charge de sécuriser les populations Centrafricaines à pouvoir déjà activer son plan d’action pour que les policiers, les gendarmes et les militaires soient déployés dans le 5e arrondissement comme convenu avec les forces internationales pour sécuriser les populations qui vont retourner chez elles ».

Signalons que lors de la table ronde de Bruxelles, le Chef de l’Etat Centrafricain a pris un engagement devant la communauté internationale pour qu’avant janvier 2017, les déplacés du site de l’Aéroport Bangui M’Poko regagnent leur domicile.



 
com.pcrcrca@gmail.com  |  Tél. : +236 75 05 47 67 / +236 72 25 26 38 / +236 77 08 27 68##FOOTER##